Critique du restaurant « Le Grand Bleu » à Sarlat-la-Canédat

Critique du restaurant « Le Grand Bleu » à Sarlat-la-Canédat

Dans le grand bain du Grand Bleu

Sarlat la caneda est une étape touristique incontournable du Périgord noir. À l’occasion d’un week-end offert à l’Hôtel Plaza Madeleine au cœur de la ville, nous avons eu la chance de pouvoir découvrir cette belle région et sa gastronomie.

Le restaurant gastronomique étoilé Le Grand Bleu nous ayant été fortement conseillé, nous avons donc réservé une table en soirée pour deux personnes. Le restaurant se trouve très excentré par rapport au centre ville, très exactement au numéro 43 de l’Avenue de la Gare, à Sarlat-la-Canéda.

Nous arrivons donc sur les lieux et stationnons sur le parking de la gare qui se trouve à proximité (le stationnement étant limité près du restaurant).

L’accueil qui nous est réservé est courtois mais un soupçon hautain. L’impression première quant à la décoration est plutôt neutre : une décoration classique avec toutefois quelques jolies touches d’originalité apportées par des œuvres d’art contemporaines.

Quelques touches d'art contemporain, ici : un vieux panneau de circulation recomposé

Quelques touches d'art contemporain

Tableau d'art contemporain

Tableau d'art contemporain

Quelques jolies touches d'attention...

Quelques jolies notes d'attention...

...pour une ambiance romantique

...pour une ambiance romantique

Quelques mises en bouche appétissantes

Le restaurant compte environ une trentaine de couverts. Nous démarrons le dîner par une mise en bouche très appétissante qui donne le ton des plats à venir.

Mise en bouche appétissante

Mise en bouche appétissante...

Un foie gras pour ouvrir le bal

L’entrée ne déçoit pas, guidé par l’appel du produit phare de la région, nous décidons de débuter le dîner par un foie gras accompagné de poires confites. Aucune fausse note, nous apprécions l’audace du chef d’accompagner le foie gras avec la poire : une touche d’originalité qui se démarque des accords traditionnels.

Foie gras

Le plat principal est tout aussi enthousiasmant

Nous prolongeons l’expérience culinaire avec enthousiasme vers le plat principal. Un ris de veau de lait sur une mousseline de pommes de terre, beurre d’échalotes et sirop de Porto pour moi, une bûche de cabillaud cuite au chalumeau et au cœur de langoustine, écume crustacés, mousseline de panais pour ma compagne.

Deux plats d’excellente facture même si j’aurai apprécié une subtilité complémentaire dans la purée (aromatisée à la truffe par exemple). Les tronçons de lotte cuits au chalumeau ont fait l’unanimité, saluons ici l’originalité de l’assemblage avec les langoustines parfaitement cuites.

Bûche de cabillaud cuite au chalumeau et au cœur de langoustine, écume crustacés, mousseline de panais

Bûche de cabillaud cuite au chalumeau et au cœur de langoustine, écume crustacés, mousseline de panais

Ris de veau de lait sur une mousseline de pommes de terre, beurre d'échalotes et sirop de Porto.

Ris de veau de lait sur une mousseline de pommes de terre, beurre d'échalotes et sirop de Porto.

Une seule fausse note au dessert…

Notre épopée gastronomique s’achève par le dessert où nous descendons d’un niveau… Notre choix s’est porté sur des beignets au chocolat. Bien que l’esthétique du plat nous est apparu fort agréable et même alléchant, nous devons avouer ici que les saveurs n’étaient pas à la hauteur selon nous ; tout particulièrement les beignets au chocolat dont l’odeur et le goût de friture nous ont désagréablement surpris… En revanche, la verrine de sauce chocolat blanc qui accompagnait ce dessert à permis d’équilibrer la critique.

Beignets au chocolat, sauce chocolat blanc, glace basilic

Beignets au chocolat, sauce chocolat blanc, glace basilic

Un restaurant à recommander !

Au Final, même si nous ne garderons pas un souvenir impérissable en raison du dessert et de l’accueil, l’expérience est à renouveler et nous conseillons à qui visite la belle région de Sarlat de passer le pas de porte du restaurant de ce jeune chef qui mérite amplement son étoile.


Localisez le restaurant Le Grand Bleu

Agrandir le plan


Quelques belles photos de la ville de Sarlat-la-Canéda :

La grande porte de l'église Sainte Marie

La grande porte de l'église Sainte Marie

Une ruelle de Sarlat...

Une ruelle de Sarlat...

Hôtel Plaza Madeleine au coeur de la ville

Hôtel Plaza Madeleine au coeur de la ville


Allez plus loin


Cet article vous a plus ? Partagez-le !

One Response to “ “Critique du restaurant « Le Grand Bleu » à Sarlat-la-Canédat”

  1. Simon dit :

    Très bon article et surtout très belles photos, félicitation !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>